Developpez.com

Plus de 2 000 forums
et jusqu'à 5 000 nouveaux messages par jour

Developpez.com - Club
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :

[Définition] Chronolalie (Temps, Parole)
Developpez.com Index du Forum -> La taverne privée du Club : Humour et divers

Auteur: pgibone Posté le: Dim Sep 19, 2004 8:40    Sujet du message: [Définition] Chronolalie (Temps, Parole)

Citation:
Je voudrais dire une seconde.

Je voudrais dire cette seconde où une note de Miles Davis transforme la nuit.
Je voudrais dire cette seconde où le soldat ne sait plus ce qu’il fait là.
Je voudrais dire cette seconde où l’indifférent devient un différent et un semblable.
Je voudrais dire cette seconde où un enfant ne sera plus jamais tout à fait un enfant.
Je voudrais dire cette seconde où Mahalia Jackson a cessé de chanter.
Je voudrais dire cette seconde où le jeune homme pâle, avec deux trous rouges au côté droit, s’endort.
Je voudrais dire cette seconde où, à force de regarder le tableau, tu as vu l’artiste, tu t’es vu.
Je voudrais dire cette seconde où un sourire volé dans la rue devient une maison.
Je voudrais dire cette seconde où on referme un livre, comme un miroir.
Je voudrais dire cette seconde où le fil de ton destin s’est brisé sous les doigts d’un chirurgien.
Je voudrais dire cette seconde où le comédien dit quelque chose, à toi.
Je voudrais dire cette seconde où tu sais que plus un seul regard ne te fera mal.
Je voudrais dire cette seconde où j’ai su que je t’avais trahie.
Je voudrais dire cette seconde où un mur tombe entre deux conceptions, entre deux êtres, entre deux peuples.
Je voudrais dire cette seconde où un cristal de neige devient goutte d’eau.
Je voudrais dire cette seconde où tu as compris que tu ne serais plus jamais seul.
Je voudrais dire cette seconde où le petit Jean Sébastien a décidé de prendre l’option musique.
Je voudrais dire cette seconde où André Breton a vu Nadja
Je voudrais dire cette seconde ou Vermeer n’a pas peint l’aiguille de sa dentellière.

Je voudrais dire une seconde.
Mais je ne sais pas

Inspiration : Festival de musique sacrée du monde sur ARTE, Arthur Rimbaud (merci Sapho)

Auteur: m@Localisation: Rambouillet Posté le: Dim Sep 19, 2004 13:23    Sujet du message:

ccool

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Dim Sep 19, 2004 17:54    Sujet du message:

Une seconde ? une éternité !

Auteur: pharaonix Posté le: Dim Sep 19, 2004 19:12    Sujet du message:

c'est pas encore cette fois que je comprendrais ne serait-ce qu'une seule phrase des " "(trouve pas de mot) de pgibone Crying or Very sad

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Dim Sep 19, 2004 20:26    Sujet du message:

pharaonix a écrit:
c'est pas encore cette fois que je comprendrais ne serait-ce qu'une seule phrase des " "(trouve pas de mot) de pgibone Crying or Very sad
Question
Comprendre non, ressentir peut-être.

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Dim Sep 19, 2004 21:30    Sujet du message:

pharaonix a écrit:
c'est pas encore cette fois que je comprendrais ne serait-ce qu'une seule phrase des " "(trouve pas de mot) de pgibone Crying or Very sad

comprendre?La est peut etre l'erreur, c'est une question de sensation du souvenir,d'image evoquées ou évocatrices.
Pgibone>> J'aime beaucoup ton, tes idees, mais je trouve le style moins elaboré que d'habitude ?

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Dim Sep 19, 2004 21:45    Sujet du message:

Erwy a écrit:

Pgibone>> J'aime beaucoup ton, tes idees, mais je trouve le style moins elaboré que d'habitude ?
Pour ma part, il n'en est que plus expressif Bravo

Auteur: pgibone Posté le: Dim Sep 19, 2004 23:04    Sujet du message:

Erwy a écrit:
Pgibone>> J'aime beaucoup ton, tes idees, mais je trouve le style moins elaboré que d'habitude ?

Effectivement j'ai essayé (pas toujours facile) de ne pas faire d'effet pour garder un côté plus violent dans l'expression, de ne pas mettre un masque sur le "message" (j'aime pas beaucoup ce mot) ; merci Trap D de l'avoir senti ainsi.
Et puis c'était obligatoire avec le "Je ne sais pas" de la fin.

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Lun Sep 20, 2004 0:14    Sujet du message:

pgibone a écrit:

Effectivement j'ai essayé (pas toujours facile) de ne pas faire d'effet pour garder un côté plus violent dans l'expression, de ne pas mettre un masque sur le "message" (j'aime pas beaucoup ce mot) ; merci Trap D de l'avoir senti ainsi.
Et puis c'était obligatoire avec le "Je ne sais pas" de la fin.

Ok, mais je trouve le trait peu naturel, trop forcé quand on connait ton style.Pour moi un style est une signature non de qui on est, mais de ce q'on est, sachant qu'il faut tjrs esperer evoluer.Mais je dois reconnaitre ici une evolution brutale, un peu artificiel a mon gout, mais j'aime bien les idees Wink

Auteur: NemerleLocalisation: Lyon Posté le: Lun Sep 20, 2004 9:26    Sujet du message:

Erwy= monolithe, faut pas lui changer ses habitudes! Wink

Moi perso, j'aime bien cette tentative de changement de style...

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Lun Sep 20, 2004 9:42    Sujet du message:

Nemerle a écrit:
Erwy= monolithe, faut pas lui changer ses habitudes! Wink

Je viens du pays des menhirs Wink

Auteur: pgibone Posté le: Lun Sep 20, 2004 10:02    Sujet du message:

Erwy a écrit:
Pour moi un style est une signature

C'est marrant que tu dises cela car, à mon grand désespoir, je n'ai jamais été capable d'écrire un texte de plus de 5 pages, parce que d'un jour à l'autre (d'un état d'esprit à l'autre), je suis incapable d'avoir un style homogène.
Je pense que mes différentes définitions, même avant cette dernière, démontrent cette douloureuse incapacité.

Auteur: bahamouth Posté le: Lun Sep 20, 2004 11:12    Sujet du message:

Superbe ton message, néanmoins très triste...
Un petit coup de blues pgibone?

Auteur: pgibone Posté le: Lun Sep 20, 2004 11:53    Sujet du message:

C'est pas que triste Very Happy :
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où tu sais que plus un seul regard ne te fera mal.

Auteur: Higgins Posté le: Lun Sep 20, 2004 11:57    Sujet du message:

pgibone a écrit:

C'est marrant que tu dises cela car, à mon grand désespoir, je n'ai jamais été capable d'écrire un texte de plus de 5 pages, parce que d'un jour à l'autre (d'un état d'esprit à l'autre), je suis incapable d'avoir un style homogène.


J'ai le même problème. Si tu trouves une solution ça m'interesse Laughing

Auteur: bahamouth Posté le: Lun Sep 20, 2004 12:08    Sujet du message:

pgibone a écrit:
C'est pas que triste Very Happy :
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où tu sais que plus un seul regard ne te fera mal.

oui c'est une question d'interprétation... pour moi ça veut dire que jusqu'à maintenant il y avait des regards qui faisaient mal...
De plus ce terme de "je voudrais dire cette seconde" me fait penser au chat de schrödinger... A l'instant de la seconde on est en état latent, ni oui, ni non... à la fois oui et à la fois non.
Dans mon cas j'interprète chaque phrase comme une espérance ou un regret .

Auteur: pgibone Posté le: Lun Sep 20, 2004 13:46    Sujet du message:

bahamouth a écrit:
De plus ce terme de "je voudrais dire cette seconde" me fait penser au chat de schrödinger... A l'instant de la seconde on est en état latent, ni oui, ni non... à la fois oui et à la fois non.

Merci ! C'est bien le sens profond qui me guidait, vouloir dire cette seconde c'est la changer, et peut-être en supprimer tout intérêt

bahamouth a écrit:
Dans mon cas j'interprète chaque phrase comme une espérance ou un regret .

Là nous différons : beaucoup d'espoir, des espérances aussi, un peu de regret et de remord, et puis dans tous les cas : des faits bruts qu'il faut s'assimiler pour s'en enrichir.

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Lun Sep 20, 2004 13:56    Sujet du message:

pgibone a écrit:
C'est pas que triste Very Happy :
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où tu sais que plus un seul regard ne te fera mal.

Encore pire que triste, résigné, au fond du fond Sad

Il y a deux lectures Laughing

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Lun Sep 20, 2004 13:57    Sujet du message:

Higgins a écrit:
pgibone a écrit:

C'est marrant que tu dises cela car, à mon grand désespoir, je n'ai jamais été capable d'écrire un texte de plus de 5 pages, parce que d'un jour à l'autre (d'un état d'esprit à l'autre), je suis incapable d'avoir un style homogène.


J'ai le même problème. Si tu trouves une solution ça m'interesse Laughing
N'écris pas.
J'y suis déjà Arrow

Auteur: pgibone Posté le: Lun Sep 20, 2004 16:37    Sujet du message:

Trap D a écrit:
Il y a deux lectures Laughing

Seulement ?
C'est la pire critique que l'on m'ait jamais faite Crying or Very sad Very Happy

Blague à part, ma façon de l'écrire (et ce n'est pas forcément la meilleure façon de le lire), était très optimiste, c'est la seconde où le regard des autres perd son importance parce que l'on n'a plus besoin de ce regard pour se voir soi-même, c'est une forme de naissance.

Auteur: Gaara Posté le: Lun Sep 20, 2004 17:09    Sujet du message:

Citation:
Je voudrais dire cette seconde où un mur tombe entre deux conceptions, entre deux êtres, entre deux peuples.


Ma préférée Very Happy
C'est beau et optimiste ça, non ?

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Lun Sep 20, 2004 18:03    Sujet du message:

Gaara a écrit:
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où un mur tombe entre deux conceptions, entre deux êtres, entre deux peuples.


Ma préférée Very Happy
C'est beau et optimiste ça, non ?
Là encore il y a (au moins pgibone Laughing ) deux lectures (hélas)

Auteur: bahamouth Posté le: Lun Sep 20, 2004 18:35    Sujet du message:

Trap D a écrit:
Là encore il y a (au moins pgibone Laughing ) deux lectures (hélas)

je ne dirais pas hélas mais heureusement...
Et les degré de lecture dependent de chacuns de nous...
Gaara en a une certaine vision, optimistes, d'autres en auront une vision négative... un physicien quantique te parlera d'états d'énergie et d'opérateurs création et anihilation... tout dépend de l'état d'esprit de celui qui va le lire et de son vécu.... et bien entendu de sa sensibilité.

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Lun Sep 20, 2004 18:44    Sujet du message:

Certes, mais le hélas faisait référence au mur construit en Israel Crying or Very sad

Auteur: pgibone Posté le: Lun Sep 20, 2004 19:09    Sujet du message:

Trap D a écrit:
Certes, mais le hélas faisait référence au mur construit en Israel Crying or Very sad
Ma seconde parlera de celui-ci quand "un mur tombe", et je ne parle pas uniquement du mur "physique" entre deux conceptions, entre deux êtres, entre deux peuples.
Je précise que dans ma vision, il n'y a pas de "bon" côté à ce type de mur.

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Mar Sep 21, 2004 12:59    Sujet du message: Re: [Définition] Chronolalie (Temps, Parole)

pgibone a écrit:
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où le petit Jean Sébastien a décidé de prendre l’option musique.


Question de gout Wink personnellement:
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où ,sous le plancher d'une cabane, une oreille se decouvrit une musique

Auteur: pgibone Posté le: Mar Sep 21, 2004 13:26    Sujet du message: Re: [Définition] Chronolalie (Temps, Parole)

Erwy a écrit:
pgibone a écrit:
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où le petit Jean Sébastien a décidé de prendre l’option musique.


Question de gout Wink personnellement:
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où ,sous le plancher d'une cabane, une oreille se decouvrit une musique

C'est parce que tu aimes particulièrement "Tous les matins du Monde", moi aussi d'ailleurs.
Et si j'y avais pensé, je l'aurais volontiers ajouté, mais pas à la place de Bach, car la signification est toute autre (dans ma tête en tout cas), l'expérience de Marin Marais dont tu parles est une expérience personnelle, je voulais parler de l'énorme influence qu'auras eu cette petite seconde ou Bach a décidé de faire de la musique, ces deux secondes se complètent, j'aurais d'ailleurs pu parler de la seconde ou Marin Marais a décidé de faire de la musique.

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Mar Sep 21, 2004 13:30    Sujet du message: Re: [Définition] Chronolalie (Temps, Parole)

pgibone a écrit:
l'expérience de Marin Marais dont tu parles est une expérience personnelle

Je la vois plus comme une transcendence, une révélation.Et si je reconnais l'influence d'un film, n'avons nous pas tous vécu cette sensation où ,simple spectateur, une scene, une image , une musique .... a pris pour nous le sens d'une vision, d'une revelation de soi?

Auteur: pgibone Posté le: Mar Sep 21, 2004 13:35    Sujet du message:

Erwy a écrit:
Je la vois plus comme une transcendence, une révélation.
C'est tout l'intérêt de cette expérience, et pour cela que je regrette de ne pas l'avoir incluse dans ma liste

Erwy a écrit:
Et si je reconnais l'influence d'un film, n'avons nous pas tous vécu cette sensation où ,simple spectateur, une scene, une image , une musique .... a pris pour nous le sens d'une vision, d'une revelation de soi?

Bien évidemment en égrenant cette litanie de secondes, j'avais l'espoir que chacun pourrait se reconnaître dans au moins une d'entre elles, quelle que soit l’interprétation qui en est faite.

Auteur: meufeuLocalisation: Aix-en-provence Posté le: Mer Sep 22, 2004 14:03    Sujet du message:

je trouve cette digression trop intemporelle pour faire partie du microcosme des personnes qui fustige la musique du regreté mike davids ..
enfin, une circonlocution de + sur ce forum qui reste ce qu'il est ..

Auteur: pgibone Posté le: Mer Sep 22, 2004 14:54    Sujet du message:

meufeu a écrit:
des personnes qui fustige

Et ça veut donner des leçons !

Auteur: bahamouth Posté le: Mer Sep 22, 2004 17:23    Sujet du message:

pgibone a écrit:
Et ça veut donner des leçons !

ça veut surtout faire l'intelligent...
et ça se rend ridicule....
Et qui plus est, ça montre bien que ça n'a aucune sensibilité.

Auteur: Endeavour Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:15    Sujet du message:

c'est un peu tard mais je peux enfin exprimer mon admiration... pgibone> j'adore... merci de cette touche de poésie sur la taverne.
Je ne me lancerai pas dans de grandes interprétation qui n'arriverai surement pas au niveau requis mais en tout cas emotionnellement parlant j'ai aimé Wink

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:22    Sujet du message:

Salut Endeavour
Poste un peu plus qu'on te sm et qu'on te Pan! Zekill Scarymovie

Auteur: Endeavour Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:26    Sujet du message:

TrapD>> reve! Evil or Very Mad

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:31    Sujet du message:

Ah lal la, à peine revenue, déjà désagréable Twisted Evil

Auteur: gord'sLocalisation: 63 Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:33    Sujet du message:

Trap D a écrit:
Ah lal la, à peine revenue, déjà désagréable Twisted Evil
pourtant, vu l'acceuil chaleureux, c'est étonnant

Auteur: Endeavour Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:35    Sujet du message:

dis plutot qu'a peine je reviens et vous me sautez tous sur le poil pour raler...

Auteur: gord'sLocalisation: 63 Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:36    Sujet du message:

Endeavour a écrit:
dis plutot qu'a peine je reviens et vous me sautez tous sur les poils pour raler...
pour raler, t'es sure ?

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:36    Sujet du message:

Je cachais ma joie, je ne suis pas démonstratif comme toi Laughing
Endeavour Calin

Auteur: Endeavour Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:37    Sujet du message:

gord's a écrit:
pour raler, t'es sure ?

oui malheuresement je prefererai que ce soit pour autre chose...

Auteur: Endeavour Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:38    Sujet du message:

Trap D a écrit:
Je cachais ma joie, je ne suis pas démonstratif comme toi Laughing
Endeavour Calin

moi aussi je suis contente de te voir Zoubi mon petit prof de math encore en activité préféré

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Jeu Sep 23, 2004 17:39    Sujet du message:

Endeavour a écrit:
gord's a écrit:
pour raler, t'es sure ?

oui malheuresement je prefererai que ce soit pour autre chose...

l'un n'empêche pas l'autre.
[edit] mes actions remontent Roi
[/edit]

Auteur: pgibone Posté le: Jeu Sep 23, 2004 18:59    Sujet du message:

J'avais oublié :
Citation:
Je voudrais dire cette seconde ou Endeavour et Trap D se sont trouvés


Salut Endy, content de te revoir (mais cesse de te dévaloriser).

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Jeu Sep 23, 2004 19:26    Sujet du message:

pgibone a écrit:
(mais cesse de te dévaloriser).

Surtout qu'on peut le faire à ta place Laughing
Puis rassure toi,comme tu as du le constater sur un autre thread, quoi que tu puisses penser de toi, essayer de progresser te place au-dessus de bcp Wink

Auteur: Trap DLocalisation: Devant l' écran Posté le: Jeu Sep 23, 2004 20:28    Sujet du message:

pgibone a écrit:
J'avais oublié :
Citation:
Je voudrais dire cette seconde ou Endeavour et Trap D se sont trouvés


Salut Endy, content de te revoir (mais cesse de te dévaloriser).

Trop d'honneurs pgibone, avec Miles Davis, Vermeer... Laughing

Auteur: pgibone Posté le: Jeu Sep 23, 2004 20:40    Sujet du message:

Trap D a écrit:
Trop d'honneurs pgibone, avec Miles Davis, Vermeer
Non, pas trop d'honneurs, c'est d'ailleurs là que réside la vraie magie de la rencontre, chacun peut la vivre et alors devient grand, voire universel (ce qui est le contraire du banal).
C'était un peu l'idée développée, mais un peu cachée, dans
Citation:
Je voudrais dire cette seconde où un sourire volé dans la rue devient une maison.

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Jeu Sep 23, 2004 23:28    Sujet du message:

pgibone a écrit:

Citation:
Je voudrais dire cette seconde où un sourire volé dans la rue devient une maison.

Comme quoi les interpretations varie Laughing

Pour moi celle la
"Chanson pour l'Auvergnat" Brassens Wink

Auteur: pgibone Posté le: Ven Sep 24, 2004 5:56    Sujet du message:

Double post inutile, erreur de manip sans doute !

Dernière édition par pgibone le Ven Sep 24, 2004 20:03; édité 1 fois

Auteur: pgibone Posté le: Ven Sep 24, 2004 9:04    Sujet du message:

Erwy a écrit:
pgibone a écrit:

Citation:
Je voudrais dire cette seconde où un sourire volé dans la rue devient une maison.

Comme quoi les interpretations varie Laughing
Pour moi celle la
"Chanson pour l'Auvergnat" Brassens Wink

Que les interprétations varient c'est ma fierté et ma joie, cela confirme une conviction profonde : on est artiste dès que l'on voit l'art (regarder ne suffit pas) ; c'est d'ailleurs cette conviction qui me fait détester les "démarcheurs" de l'art qui veulent qu'on les regarde alors que c'est moi (pas au sens psychanalytique, mais plutôt dans le sens qu'il y a une part de moi qui est universelle (les hindouistes parlent du moyeu immobile de la roue)) que je veux voir grace à leur oeuvre. Il y a, pour moi, une part d'illumination dans le regard que l'on porte sur l'oeuvre, il ne s'agit donc pas d'expliquer l'oeuvre mais de partager ses émotions.

"Chanson pour l'Auvergnat" : ton interprétation est incontestable Laughing

(C'est un peu pour cela que je regrette que les lecteurs ne se manfestent pas plus, on pourrait arriver à autant d'interprétations que de lecteurs, voila qui serait enrichisssant : allez Endy s'il y a une de ces phrases qui te parle, dis-nous ce qu'elle te dit...)

PS : quand je parle d'art, d'artiste et d'oeuvre, je ne parle évidemment pas de ma production

Auteur: Endeavour Posté le: Ven Sep 24, 2004 15:26    Sujet du message:

Pgibone >> merci Very Happy
Erwy >> si toi aussi tu te mets a me faire des compliments je vais avoir du mal a m'en remettre!!!!!
[edit] pour ce qui est de mes interprétations je n'arrive pas à les mettre en mots, ce sont plus des impressions un ressenti[/edit]

Auteur: NemerleLocalisation: Lyon Posté le: Ven Sep 24, 2004 15:38    Sujet du message:

T'inquiete, je suis là pour te remettre à ta place Evil or Very Mad

Il n'y a AUCUN compliment qui fitte avec Endy, à part peut-être pinbèche Twisted Evil Wink

Auteur: Endeavour Posté le: Ven Sep 24, 2004 15:40    Sujet du message:

Nemerle, je me vois dans l'obligation de te rapeller qu'on est pas dans l'arene ici... Twisted Evil viens te battre la ou il le faut au lieu de compliquer la tache des nobles modos de dvp Wink

Auteur: ErwyLocalisation: paris Posté le: Ven Sep 24, 2004 15:41    Sujet du message:

Nemerle a écrit:
pinbèche

PIMBÊCHE Rolling Eyes

Auteur: Endeavour Posté le: Ven Sep 24, 2004 15:42    Sujet du message:

Erwy a écrit:
Comme quoi les interpretations varie

tu peux parler... Rolling Eyes Wink

Auteur: NemerleLocalisation: Lyon Posté le: Ven Sep 24, 2004 15:44    Sujet du message:

Certes, Erwy fait pas mal de fautes d'orthographe en ce moment. Alors, le sale breton, il me lache Evil or Very Mad Wink



Developpez.com -> La taverne privée du Club : Humour et divers

Toutes les heures sont au format

Page 1 sur 1

Powered by phpBB 2 © 2001,2002 phpBB Group

Copyright © 2004 Cédric Chatelain Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

Contacter le responsable de la rubrique Club